Un attentat suicide au coeur de la capitale yéménite

Entre 63 et 96 soldats ont été tués, selon différentes sources, lors d’un attentat-suicide dans la capitale yéménite Sanaa lundi 21 mai 2012. Un kamikaze en uniforme s’est fait exploser au milieu des militaires qui répétaient pour une parade, devant se tenir mardi 22 mai. Cet attentat n’a pas encore été revendiqué. Il intervient alors que l’armée est engagée depuis le 12 mai dans une offensive d’envergure contre al-Qaïda au sud du Yémen.

Avec notre correspondante à Sanaa, Charlotte Velut

Une musique festive, une explosion, des cris de panique dans les microphones. L’attentat-suicide s’est déroulé une heure après le début des répétitions pour la fête en l’honneur du 22e anniversaire de l’unification du Yémen.

En quelques minutes, les sirènes des ambulances retentissent dans la capitale. Les véhicules filent sur l’avenue Sabaeen où a eu lieu l’explosion, une artère du centre ville, voisine du palais présidentiel. Les va-et-vient des secours dureront près d’une heure et demie. Des scènes et des sons qui ravivent les souvenirs de la révolte populaire de l’an passé dans le pays.

Les soldats qui ont survécu à l’attentat, le drapeau du Yémen noué en écharpe autour du cou, ferment le périmètre à la circulation. Cet attentat, le plus meurtrier qu’ait jamais connu la capitale yéménite, montre bien la fragilité de la situation sécuritaire.

Retrouver également ce sujet sur :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s