Yémen : Sanaa, patrimoine mondial de l’Unesco, victime de la révolution

Pour la première fois depuis la domination de l’empire ottoman sur le Yémen, la vieille ville de Sanaa a été la cible d’attaques. Au cours des deux dernières semaines, une dizaine de demeures ont été endommagées. La cité, qui compte des bâtiments remontant avant le XIe siècle, est une victime collatérale du conflit entre les milices armées de l’opposition et l’armée yéménite, dans le quartier voisin de Hassaba. Ces détériorations s’ajoutent à la dégradation accélérée depuis le début de la révolte populaire des maisons du cœur historique. Classé patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1986, le site pourrait ainsi perdre son titre si aucune action n’est entreprise rapidement.

Ecouter le sujet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Une réponse à “Yémen : Sanaa, patrimoine mondial de l’Unesco, victime de la révolution

  1. Bonjour,
    Vous faites bien de rappeler que l’espace urbain, déjà si fragile à Sanaa, portera longtemps les séquelles de la révolution. On peut aussi rappeler que les négligences des pouvoirs publics en matière de d’aménagement urbain depuis plus de 30 ans sont un peu responsables, ici et là, des révoltes arabes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s