Crise yéménite : tout le monde traîne les pieds

Le 21 octobre 2011, pour la première fois depuis 1994, les Nations unies ont adopté une résolution sur le Yémen encourageant Ali Abdullah Saleh à signer le plan du Conseil de coopération du Golfe. Cette feuille de route, déjà signée par l’opposition politique et le parti présidentiel, doit être paraphée par le président pour être appliquée. Pendant des mois celui-ci a refusé de signer. Depuis quelques semaines, il multiplie les propositions à l’égard de l’opposition.

Avec notre correspondante à SanaaCharlotte Velut

EXTRAIT DE LA RÉSOLUTION 2014 DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DU 21 OCTOBRE 2011.

 » Le Conseil de sécurité appelle toutes les parties à signer et mettre en place les propositions du Conseil de coopération des 6 nations du Golfe, qui exposent les grandes lignes pour une transition pacifique, complète, ordonnée et menée par les Yéménites du pouvoir du président Ali Abdullah Saleh, qui dirige le Yémen depuis 1978. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s