Yémen: être policier et soutenir la révolte

En fin de semaine dernière, l’agence d’information américaine Associated Press révélait la confession d’un responsable de l’armée yéménite dénonçant l’arrestation de dizaines de soldats et responsables militaires qui avaient rejoint la révolution. Sous couvert d’anonymat, le gradé raconte que l’interpellation a eu lieu sur la base aérienne de al-Anad alors que plusieurs dizaines d’officiers demandaient la démission du chef de l’Etat Ali Abdallah Saleh. Par peur de représailles, beaucoup de militaires et policiers préfèrent donc se taire. Sous couvert d’anonymat, l’un d’entre eux à pourtant osé se livrer.

Avec notre correspondante au Yémen, Charlotte Velut

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s