Au Yémen, d’importantes tribus se joignent aux manifestants

Samedi 26 février 2011, devant un vaste rassemblement près de Sanaa, les chefs de deux des plus importantes tribus du Yémen, les Hached et les Baqil, ont décidé de se rallier au mouvement de contestation qui vise depuis des semaines le président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans. Dans la nuit du vendredi à samedi, Aden, dans le sud du Yémen, a vécu une nuit d’émeutes. Il y a eu au moins 4 morts et 40 blessés d’après les services médicaux sur place. Les manifestants mettent en cause des éléments de la garde républicaine. Ce que démentent les forces de l’ordre. La veille, le président Saleh avait publiquement donné des instructions pour protéger les rassemblements pacifiques.

Avec notre correspondante à Sanaa, Charlotte Velut

Retrouver ce sujet sur le site de RFI.

 

Le président yéménite Saleh lâché par de puissants alliés

 

Un mort et une quarantaine de blessés vendredi soir dans le sud du Yémen, des dizaines de milliers de manifestants rassemblés dans les villes de Sanaa, Taiz, Mukhalla à l’occasion du « vendredi de la chute du régime »…la contestation au Yémen s’amplifie. Pour dénouer la crise, le Chef de l’Etat Ali Abdullah Saleh a crée une commission gouvernemental pour dialoguer avec les manifestants jeudi dernier, pas suffisant…ce matin plusieurs chefs tribaux influents ont décidé de rejoindre la rue yéménite.

Ecouter le sujet:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s